POLYASIM FIBERFLAM

Résine résistante au feu, élastique et étanche, renforcée de fibres de verre pour encoffrement des peintures et revêtements amiante.

POLYASIM FIBERFLAM est un système en phase aqueuse prêt a l’emploi qui forme après séchage un revêtement étanche et très résistant pour l’encoffrement des supports amiantés. Il est non inflammable et non propagateur de fumées.

Excellent pouvoir liant : la fibre de verre se tisse à la polymérisation du produit et fixe définitivement les fibres résiduelles sur les supports.Parfaite adhérence sur tous les supports traditionnels du bâtiment. Permet l’encoffrement de tous les matériaux voulus sur toutes qualités de support nettoyé et sec. Fixe et encoffre les fibres d’amiante tout particulièrement et permet l »application directe d »un nouveau rev^étement.

Destination :

INTÉRIEUR : S’applique avant ou après le retrait des rêvetements contenant des fibres d »amiante. Le produit peut être toilé pour ajuster la finition en poses murales. Une fois sec il peut être peint également.

Mise en oeuvre :

Il convient avant application de purger les supports de toutes les parties non adhérentes (poussières etc…). Lors de l’application, en couches croisées, la température du support sera comprise entre +5 et +35°C. Laisser sécher le produit jusqu’à l’obtention d’une protection uniforme

Caractéristiques Techniques :

Teinte : Blanc
Densité : 1,44 kg / l
Nettoyage des outils: À l’eau
Conditionnement : 25 kg
Pouvoir couvrant : 0.5 et 1.5 m²/Kg

NOS CAS CHANTIER

ENCAPSULAGE

ENCAPSULAGE PAR DU  FIBERFLAM  D’UNE CONDUITE  D EAU RECOUVERTE D’UNE PEINTURE AMIANTE DEGRADEE

Processus de dépose d’une  conduite d eau recouverte de peinture amiante :
La pose du polyasim FIBERFLAM à la brosse ou à l’airless permet de bloquer toutes dispertions des fibres, la dépose se fait en niveau 1.
La resistance au feu du FIBERFLAM (resine intumescente ) securise les decoupes

PROTOCOLE DEMONTAGE CANALISATION AVEC PEINTURE AMIANTEE
Dans le cadre de travaux avec EAU *****************, la société ******** est amenée à déposer des canalisations recouvertes de peinture amiantée. Afin d’avaliser un protocole qui limite les émanations de poussières dangereuses lors de la manipulation hors travaux et pendant le transport, celle-ci s’est rapproché de POLYASIM qui ,au travers de son laboratoire de recherche appliquée, développe des solutions techniques adaptées aux professionnels du désamiantage

Les canalisations sont logées en profondeur, plusieurs mètres parfois, dans des espaces confinés qui obligent à scrupuleusement respecter la règlementation en vigueur afin de ne pas mettre les travailleurs en danger lors du transport.
Les canalisations sont coupées par morceau de 4 mètres grâce à un coupe-tube hydraulique. Chaque morceau pèse plusieurs tonnes et doit être extrait de la fosse puis emmené par transport jusqu’à la société chargé du décapage, CADEPAP sur ce chantier.

Pour éviter toute émanation de poussières lors de la sortie du tube et son transport, l’intégralité des canalisations est traitée préalablement avec le POLYASIM FIberflam, en l’appliquant au rouleau. Ce produit d’encoffrement spécifique est fibré afin d’offrir une étanchéité et une résistance très élevées.
En complément de cette protection, l’application du POLYASIM Y sous forme liquide sur la chaîne de découpe peut également amener une contribution complémentaire à la réduction de l’exposition : les fibres libérées sur la tranche lors de la cassure resteraient enserrées dans le produit qui va sécher et créer l’étanchéité. Le produit qui demeure sur la chaine sera laissé en place. Une fois sec, la décontamination de la machine sera réalisé simplement par l’effet de peeling. Seuls les tests META sur opérateurs peuvent décider à l’utilisation de cette option ou non.Pour éviter toute émanation de poussières lors de la sortie du tube et son transport, l’intégralité des canalisations est traitée préalablement avecle POLYASIM FIberflam, en l’appliquant au rouleau.

Le morceau de tube (en photo ci-dessus) a été amené àla société CADECAP qui est spécialisée dans le décapage de ces pièces parpyrolise : les pièces sont chauffées dans un four pendant deux heures à haute température où les émanations de gaz sont traitées. Les pièces sont ensuite sorties en refroidissement à l’air ambiant, pendant deux heures, où les cendres tombent de leur support. Les pièces passent ensuite dans une unité de grenaillage qui permet une parfaite finition dans le décapage

La pièce traitée avec le POLYASIM Fiberfam a subi l’intégralité des trois cycles évoqués pour vérifier que ce nouveau processus n’entrainait pas de modifications particulières dans la chaîne de valeur du traitement des canalisations enlevées par la société Valentin TP.
Les temps de cycle ont été le même qu’avec une pièce non-traitée (toute augmentation de temps équivaut à un surcoût dans le traitement).

A sa sortie du four, la pièce est intacte en apparence : aucune trace de brûlure ou de surchauffe. Aucune cendre ne se détache par gravité du support dans l’espace de refroidissement, preuve de l’excellente tenue de ce produit.La pièce traitée avec le POLYASIM Fiberfam a subi l’intégralité destrois cycles évoqués pour vérifier que ce nouveau processus n’entrainait pas demodifications particulières dans la chaîne de valeur du traitement descanalisations

Les temps de cycle ont été le même qu’avec une pièce non-traitée

CONCLUSION
Les essais du produit POLYASIMFiberflam sont donc une réussite pour éviter toute émission de poussières lors de la manipulation des canalisations. La résistance éprouvée de cette protection jusque dans le traitement par pyrolise permet de pouvoir s’engager sur le fait que les pièces sont également totalement protégées lors du transport depuis le chantier jusqu’à la société de décapage,avec une protection sans commune mesure avec les autres méthodes employées comme l’emballement par des feuilles de plastique, même doublées.

slide-polyasim-fiberflam
slide2-polyasim-fiberflam
slide3-polyasim-fiberflam
slide4-polyasim-fiberflam
74f20e3596eeb8074418a677e11f3b09b2de0afb